L'invention de histoire nationale en France (1789-1848)

Gaussen, David, author

Publication Details Click to collapse Cite/Export

  • Creator David Gaussen ; préface de François Hartog
  • Format Books
  • Publication Marseille : Éditions Gaussen, [2015]
  • Physical Details
    • 327 pages ; 24 cm
  • ISBNs 9782356980922, 235698092X
  • OCLC ocn925417171

Summary

  • "Avant de devenir nationaliste dans le dernier tiers du XIXe siècle, l'histoire de France a été nationale. En opposition à l'histoire monarchique, des savants cherchent, dans les décennies qui suivent la Révolution, à faire l'histoire de toutes les composantes de la nation. L'histoire "véritablement nationale", avant le repli nationaliste, s'ouvre à de nouveaux champs de recherches et s'applique à faire entendre "toutes les voix du passé", comme le proclament les auteurs des Archives curieuses de l'histoire de France (1834). En explorant cette période méconnue de l'histoire de la pensée historique sur la base d'archives encore jamais exploitées, L'Invention de l'histoire nationale en France remet en question bien des évidences contenues dans les manuels d'historiographie. Délaissant les grandes figures que ces derniers affectionnent, le présent ouvrage montre d'abord comment, dès l'époque révolutionnaires, certains savants tentent de définir les formes d'une "nouvelle histoire". À travers l'évolution du livre d'histoire, la multiplication de recueils de documents ou encore l'apparition de revues spécialisées (comme la Revue historique de la noblesse lancée par le frère de Pétrus Borel, le Lycanthrope), l'auteur observe ensuite comment l'histoire se singularise et se diversifie. Ce livre nous apprend également que, sous la monarchie de Juillet, la plus importante association d'historiens (l'Institut historique, fondé par l'aventurier Garay de Monglave) s'oppose ouvertement au ministre François Guizot qui fonde au même moment le Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS). Le lecteur est aussi invité à découvrir des personnages tels qu'Amans-Alexis Monteil (1769-1849, inventeur de la fameuse formule "histoire-bataille"), Félix Bourquelot (1815-1860, premier historien du suicide et auteur de la première monographie d'histoire économique) ainsi que ses camarades de la Société bibliophile-historique, disciples de Michelet et d'Augustin Thierry ou élèves de l'École des Chartes au milieu des années 1830. À travers ces différents parcours, se dessine progressivement la figure de l'historien de métier. L'Invention de l'histoire nationale en France, qui intéressera tout ceux qui se préoccupent de la place de l'histoire dans la société et dans le débat public, est une invitation à repenser le passé et le présent de la discipline historique."--P. [4] of cover.

Notes

  • Includes bibliographical references (pages 309-314) and index.

Contents

  • Introduction : Le stade ultime de la préhistoire de l'histoire -- L'histoire dans les livres -- 1. L'histoire en révolution, les bases d'une nouvelle histoire (1789-1815) -- Naissance d'une nouvelle histoire dans les écoles du Directoire -- La réception du cours de Volney -- La mise en application: les écoles centrales -- La population des professeurs d'histoire -- Professeurs d'écoles centrales auteurs de manuels d'histoire : Mentelle, géographe, pédagogue et homme de pouvoir -- Professeurs d'écoles centrales auteurs de manuels d'histoire : Chantreau, espion, pédagogue et révolutionnaire -- Deux entrepreneurs en concurrence -- La mise au pas du système éducatif sous l'Empire -- 2. Livres et revues d'histoire à la recherche d'un public -- Les livres d'histoire -- Comment quantifier la production historique -- L'évolution de la production historique d'après le Journal de la littérature -- Les collections de livres d'histoire -- Ébauche d'une presse spécialisée -- Trois revues pour spécialistes -- Une tentative de revue de vulgarisation historique : la Revue historique de la noblesse -- Une revue hybride -- L'évolution de la Revue historique de la noblesse -- 3. Entrepreneurs en histoire de France, des recueils de documents à l'ébauche d'une nouvelle histoire nationale (1785-1850) -- Le corpus officiel -- Roucher -- Petitot -- Buchon -- Joseph Michaud (1767-1839) et Poujoulat. Simple reprise du standard -- Paulin Paris et Mennechet -- Yanoski. L'ultime avatar -- Les enjeux économiques -- Foucault contre Brière: l'essor d'un marché -- De la conception à la fabrication -- La promotion et la vente de l'ouvrage -- Les rapports de concurrence entre Foucault et Brière -- Brière contre Tastu. Nouveaux déboires de Brière -- En quête de nouvelles niches : Danjou, Leber -- Danjou et Cimber -- Leber : un recueil historiographique -- Monteil et l'impossible recueil des documents de la nouvelle histoire nationale -- Une autre nouvelle histoire -- Le métier de Monteil -- Le recueil permanent -- L'organisation de la recherche -- 4. Le régime de juillet et ses renégats -- Les outils du nouveau régime : la SHF et le CTHS -- Les travaux historiques dans l'organigramme du gouvernement de Juillet -- Une association paragouvernementale: la SHF -- Le contrôle de la recherche vu à travers les dossiers refusés du CTHS -- La population des candidats -- Ce que proposent les candidats -- Les réponses : refus et enlisements -- Les abandons : velléitaires et stratèges. Enlisements et renvois vers la SHF -- La critique du système : François Morand -- 5. L'institut historique, la tour de babel de l'historiographie d'opposition -- La politique orléaniste et le mouvement des sociétés savantes -- Concurrence ouverte -- Eugène Garay de Monglave -- Les membres de l'IH -- Un rayonnement international -- Entrisme et déchirements -- Un "institut" très actif -- Difficultés de gestion et départ de Garay de Monglave -- 6. La société bibliophile-historique, sur le chemin du professionnalisme -- La jeunesse d'Henri Bordier: naissance d'une vocation d'historien -- L'aventure de l'Étudiant et du Journal des Écoles
  • Les débuts de la presse étudiante -- Place des membres de la SBH au sein de /Étudiant -- Place de l'histoire dans L'Étudiant et Les Écoles -- Une attaque contre Michelet -- Une sociabilité étudiante et savante -- Les premiers pas d'une société savante -- Le nouveau règlement -- Un travail collectif -- Le regard de la SBH sur le mouvement historique -- La rubrique "bibliographie" : les copains d'abord -- Les "rapports sur le mouvement historique" : un regard plus assuré -- Le programme : fédérer les histoires locales -- La fin de la SBH -- 7. Historien, un métier en devenir -- Les disciples de Michelet -- Après les Chartes. Trajectoires des anciens de la SBH -- Paillard: adieu à l'histoire... et à la République -- Duchalais: du cabinet de médailles à Beaugency -- Henri Bordier: au service de l'histoire et de la République -- Bourquelot ou la discrète genèse de l'historien -- L'héritage d'Augustin Thierry et le concept d'histoire du tiers état -- L'oeuvre de l'historien: l'histoire des "opinions" -- L'histoire du suicide -- La lycanthropie -- L'oeuvre de l'historien: l'histoire économique -- Responsabilités scientifiques -- La société des antiquaires de France -- Le professeur -- L'expert : l'affaire Libri -- Retour à Provins -- Des Chartes à la Revue historique: Les tribulations de l'historiographie républicaine -- Conclusion : De l'histoire nationale à l'histoire nationaliste
Checking the Web...